Site web officiel de La Possession

Prévention routière

lundi 4 juillet 2011 par adminpos


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail

QUELQUES CONSEILS UTILES AVANT DE PRENDRE LA ROUTE

Logo Prévention Routière

Précautions et attitudes

Aujourd’hui de nombreux boulevards, rues, places, trottoirs… ont été aménagés par la ville, pour le confort et la sécurité de tous. Mais la sécurité sur l’espace public, c’est avant tout l’affaire de tous. Chacun dans son comportement individuel sur la route, en voiture, en deux roues, à pieds doit veiller à faire attention aux autres.

Certaines précautions et attitudes sont à observer pour éviter tous risques inutiles sur la voie publique. La sécurité des déplacements dans la capitale nécessite que chacun se respecte et soit vigilant à l’égard des autres usagers de l’espace public.

La sécurité des piétons

On ne le répètera jamais assez : les piétons sont les plus fragiles. Aucune carrosserie, aucun pare choc ou casque ne les protège en cas de collision. Et parmi les piétons, les personnes âgées sont les plus vulnérables : il arrive qu’elles voient et entendent moins bien, traversent plus lentement... Ce sont donc aux autres de faire attention à elles. Les chiffres démontrent la très grande vulnérabilité des seniors : en 2005, 14 piétons âgés de 60 ans et plus ont été tués, soit 61% des piétons tués. 50% d’entre eux avaient 80 ans et plus.

La sécurité des cyclistes

Comme pour les piétons, les cyclistes sont fragiles. Eux non plus n’ont pas de protection, sauf le casque pour ceux qui en mettent un. Malheureusement ceux-ci font parti des minorités.

Roulez tranquille !

  • A vélo, l’essentiel est de bien voir et surtout d’être vu : la nuit faites fonctionner votre éclairage et adoptez vêtements et accessoires réfléchissants.
  • A l’avant du vélo, optez pour un rétroviseur et à l’arrière, pour un « écarteur de danger ».
  • Pour ne pas mettre les piétons en danger, évitez de rouler sur les trottoirs hors des pistes cyclables et garez votre vélo dans les emplacements spécifiques dotés de points d’attache.
  • Un casque peut être utile en cas de chute, en particulier pour un enfant qui n’a pas toujours les bons réflexes pour se protéger.

Automobilistes attention !

Quand vous circulez, prenez garde à ne pas serrer trop près un cycliste en le doublant ou de lui couper la priorité en bifurquant : en ville, il faut s’écarter d’un mètre (1,5 m hors agglomération) pour dépasser un vélo. Une fois garé, ayez le réflexe de regarder dans votre rétroviseur pour ouvrir votre portière et, bien évidemment, évitez de vous arrêter sur un aménagement cyclable, même pour « 2 mn » ! Vous mettez en danger le cycliste, obligé de se déporter au dernier moment, et vous êtes responsable en cas d’accident.

La sécurité des conducteurs de deux roues motorisés

Les motards et autres utilisateurs de deux roues motorisés sont fréquemment victimes d’incivilités. Ils sont pourtant des utilisateurs plus vulnérables et plus fragiles que les automobilistes de par leur moindre visibilité leur plus grande exposition aux blessures. A Paris, ils représentent près de la moitié des victimes d’accidents alors qu’ils ne représentent que 3% des déplacements effectués dans la capitale.

Pourquoi les motos ne sont-elles pas autorisées dans les couloirs bus ? C’est avant tout un argument de sécurité : en absence de piste en site propre, les vélos roulent dans les couloirs de bus. Or, le différentiel de vitesse avec les vélos est très important et constitue un danger potentiel de collisions pouvant entraîner de graves blessures. Seuls les conducteurs professionnels avertis (chauffeurs de bus ou de taxi) sont autorisés à circuler sur ces voies réservées aux véhicules d’intérêt public (bus, taxis, véhicules d’urgence…).

Pour consulter le Code de la Route :
www.securiteroutiere.gouv.fr/les-informations-de-reference/l-education-routiere/le-code-de-la-route/index.html

Pour d’autres informations en matière d’accidents et de prévention routière :
www.preventionroutiere.asso.fr

Avant de prendre la route

Préparer l’itinéraire, faire réviser sa voiture, prévoir comment occuper ses enfants durant le trajet … Les précautions à prendre pour bien commencer vos vacances.

Révision générale avant le grand départ !

Vous y êtes presque, le départ est proche mais il vous reste encore à vous assurer que votre véhicule est prêt pour le trajet et que vous avez pensé à tout pour le confort de votre famille.

Si vous n’avez pas fait plus de 5000 km depuis la dernière vérification de votre voiture, les quelques contrôles suivants seront suffisants.

Sinon, n’hésitez pas à confier votre véhicule à un professionnel une semaine avant le départ.

Les points à vérifier :

1) Le système de freinage (plaquettes, étanchéité des flexibles, équilibrage entre l’avant et l’arrière…),

2) Les niveaux d’huile, de liquide de refroidissement, de liquide de frein et de lave glace (comportant un anti-gel),

3) La pression des pneumatiques, leurs usures, le bon état de vos amortisseurs, des rotules et bras de suspension.),

4) Vérifiez enfin qu’il n’y a pas de jeu dans la direction et que vos feux de croisement sont convenablement réglés.

Si vous n’avez pas encore fait votre vidange, c’est le moment !

Pensez aussi à contrôler le bon fonctionnement des ceintures de sécurité en les tirant doucement puis d’un coup sec (elles doivent se bloquez immédiatement) et de vos clignotants. Changer vos balais d’essuie-glace si cela est nécessaire.

Ce qu’il faut toujours avoir dans sa voiture :

1) Deux couvertures en cas d’immobilisation forcée.

2) Un jeu neuf d’ampoules de rechange ainsi que des fusibles.

3) Une lampe de poche ou mieux une lampe frontale.

4) Une trousse de premiers soins.

5) Un extincteur.

6) Un triangle de pré signalisation.

Comment protéger vos petits ?

1) Tenez compte des saisons. En été, faites attention aux risques de déshydratation due à la chaleur.

2) N’oubliez jamais d’enclencher la sécurité des portes arrière.

3) Ne laissez jamais un enfant seul dans une voiture, même pour deux minutes.

4) Installez vos petits dans des sièges-auto leur offrant un maximum de confort et de sécurité.

5) Evitez d’installer un enfant de moins de 12 ans à l’avant à côté du chauffeur, que ce soit seul et encore moins sur les genoux.

Rappel des limitations de vitesse :

Autoroutes : 130 km/h

Routes nationales : 90 km/h

En ville : 50 km/h

Zones résidentielles : 30 km/h

Montant des amendes en cas d’excès de vitesse

En plus de l’amende, vous vous verrez infliger un retrait de votre permis de conduire d’un mois si vous dépassez la vitesse autorisée de 21 km/h dans un village, de 26km/h à l’extérieur d’une localité ou sur une semi-autoroute et de 31 km/h sur une autoroute.

Excès de vitesse : les tarifs indiqués tiennent compte de la déduction de la marge (6 km/h).

Pour plus d’informations, vous pouvez télécharger les différents dépliants de la prévention routière : http://www.preventionroutiere.asso.fr/depliants.aspx

Pour prendre connaissance des infractions au code de la route et des sanctions encourues en France :

  • Délits
  • Contraventions
  • Infractions sur les vitesses
  • Taux et classes des amendes
  • Correspondance Francs-Euros- Textes sur les amandes forfaitaires
Cliquez ici

{0}


Accueil du site | Contact | Infos légales | Plan du site |
Syndication : Suivre la vie du site Site  Suivre la vie du site Vie pratique   ?

test