Site web officiel de La Possession

La première idée de Commune à part entière

mardi 2 août 2011 par adminpos


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail

Développement urbain de la ville, de 1831 à 1890

lithographie de André Roussel datant de 1847, représentant le front de mer de La PossessionC’est au cours de cette année-là, en Mai 1831, que s’amorce l’idée ou plutôt le désir des désormais « Possessionnais » d’être détachés du quartier de Saint-Paul devenu entre-temps Chef-lieu de Bourbon… Mais le Conseil Municipal n’accède pas à cette demande, considérant les ressources agricoles de La Possession insuffisantes, regrettant du même coup l’absence d’église, de mairie, de cimetière !

Photo du front de mer de La Possession prise vers les années 1830La roue tourne cependant. En Novembre 1834, la petite cité accède tout de même au statut de « section particulière », avec pour limites géographiques la Rivière des Galets d’un côté, la Grande Chaloupe de l’autre, valables encore aujourd’hui. Un modeste local y est aménagé, jouant les mairies annexes… un peu oubliées et pitoyables pourtant !

Qu’à cela ne tienne, le village continue de prospérer malgré l’indifférence établie. En 1870 on continue d’y bien vivre mais on y peut aussi dorénavant mourir tranquille (il y a un cimetière !), on y peut prier (il y a une église !), on y peut apprendre (grâce à une école de frères et une école de sœurs !), on y peut dormir en paix (gendarmerie et police veillent !), on y peut travailler (sucreries, minoteries, boulangeries, batelage, agriculture, élevage…). Les eaux sulfureuses de Mafate font parler d’elles - depuis 1854 en réalité, à des fins médicales depuis 1862 -, un lazaret se construit à la Grande Chaloupe tandis que l’inauguration du Chemin de fer a lieu en 1882…

La rue PagodeLa population réitère alors légitimement sa demande de détachement de Saint-Paul. Toujours sans grand succès. En 1882 pourtant, décision est prise d’enquêter enfin sur les capacités authentiques de ce quartier aux idées fixes ! Intention louable, certes, qui n’empêchera pas d’attendre encore huit longues années, jusqu’au 14 Août 1890, date à laquelle une Loi soudaine, appliquée le 29 Septembre suivant, fait de la section de la Possession une Commune à part entière. Sans grand débordement de joie d’ailleurs, sans cri, ni chant, ni pétard… La population compte pourtant à ce moment-là plus de six mille âmes, lesquelles connaîtront aussitôt, en Octobre de cette même année qui se veut tout de même historique, les premières élections municipales. Le candidat Louis-Victor Louvart de Pontlevoy, ex-Président du Conseil Général mais Président en exercice de la Chambre d’Agriculture, grand propriétaire terrien à la tête d’une sucrerie et d’une distillerie, est élu 1er Maire de La Possession.

Photo de Louis Victor Louvart de Pontlevoye, datant de 1890Louis Victor Louvart de Pontlevoye,

Né le 11 septembre 1824 à Saint-Denis (Seine), décédé le 16 avril 1891 à Saint-Denis (La Réunion).

Maire de Sainte-Rose de 1871 à 1877.

Elu Maire de La Possession le 31 octobre 1890.

Photo : collection Gilles Louvart de Pontlevoye


{0}


Accueil du site | Contact | Infos légales | Plan du site |
Syndication : Suivre la vie du site Site  Suivre la vie du site Histoire de La Possession   ?

test